Assurer la rentabilité de ses projets : marge brute VS marge nette

Le secret de la croissance des plus belles sociétés ? Le pilotage de leur rentabilité grâce à un suivi de leurs coûts et de leur marge ! On vous explique tout sur la gestion de la marge dans cet article 👇
Assurer la rentabilité de SES projets : marge brute VS marge nette

Votre quotidien est composé de tarifs horaires, de tarifs journaliers, de projets à facturer, de feuilles de temps et vous réalisez de nombreux projets par mois ? Que diriez-vous de connaitre la rentabilité de chacun de vos projets ?

Oui, oui vous avez bien lu. C’est tout à fait possible. Pour cela, vous allez devoir vous référer à deux indicateurs financiers : la marge brute et la marge nette. Une fois ces deux indicateurs sous vos yeux, vous serez en mesure de comprendre quels projets sont rentables et surtout lesquels le sont moins. Ce qui vous permettra alors de consacrer vos efforts à améliorer ce qui ne va pas dans le bon sens.

Mais avant toute chose, il est nécessaire de savoir faire la différence entre la marge brute et la marge nette. Ensemble, nous allons donc voir ce qui les caractérise et comment s’y prendre pour calculer chacun de ces deux indicateurs.

🙃 Prêts ? C’est parti !

La différence entre marge brute et marge nette

La différence entre la marge brute et la marge nette se situe au niveau des postes de coûts qui sont étudiés. Néanmoins, ces deux indicateurs sont complémentaires.

1. La marge brute

La marge brute est un indicateur clé pour les agences ou les cabinets de conseils ayant beaucoup d’achats externes : recours à des freelances, collaboration avec des entreprises partenaires, refacturation, etc.

Il s’agit du KPI qui va vous permettre de déterminer si vous avez bien vendu ou bien rentabiliser les ressources externes et les achats supplémentaires liés à votre projet.

2. La marge nette

La marge nette est un indicateur clé pour les structures qui produisent leur service principalement en interne. Ce KPI vous sera utile pour vous aider à déterminer si vous avez correctement vendu le temps de vos collaborateurs.

✏️À noter : c’est à vous et à votre entreprise de fixer votre objectif de marge. Pour vous donner une idée, en ce qui concerne la marge nette, ce dernier peut aller de 30% à plus de 50% voir plus, en fonction de votre activité.

Calculer sa marge brute

La première étape du calcul de votre marge brute consiste à réunir 3 principales données :

Ce sont ces 3 éléments qui composent le calcul de votre marge brute. Une fois ces éléments obtenus, vous êtes prêts à vous lancer dans le calcul de votre marge brute.

💡 Voici la formule de la marge brute :

Calculer sa marge brute projet

🧐 Pour que cela soit plus clair dans votre esprit, nous allons vous illustrer ce calcul à l’aide d’un exemple plus concret. Imaginons que vous êtes une agence de communication. Un client se tourne vers vous pour vous demander de réaliser leur futur site internet.

Vous acceptez et décidez de facturer ce projet 15 000€.

Vous faites également appel à freelance pour faire toute la rédaction de contenu pour un montant de 2 000€.

Et vous procédez à des achats de licences, d’images et de serveurs pour un total dépenses liées au projet de 500€.

Le calcul de votre marge brute sera le suivant :

Exemple-calcul-marge-brute

Ce qui revient à dire que votre projet à une marge brute de 12 500€.

✏️ À noter : Une mauvaise marge brute signifie que le projet est déjà mal vendu avant même de commencer ou qu’il y a une accumulation d’achats et d’externalisations imprévues au cours du projet, qui est mal revendus ou pas revendu du tout. Ne perdez pas de vue que l’enjeu de cette marge brute, c’est de couvrir vos dépenses pour un projet.

Calculer sa marge nette

En ce qui concerne le calcul de votre marge nette, il est un poil plus complexe que le précédent. Pour la calculer, vous aurez besoin de 3 informations clés :

Une fois ces données en votre possession, c’est parti pour le calcul de votre marge nette.

💡 Voici la formule de la marge nette :

Calculer marge nette projet

🧐 En reprenant notre exemple précédent, nous pouvons également illustrer le calcul de la marge nette. À partir de nos 12 500€ de marge brute obtenue ci-dessus, vous allez devoir soustraire les coûts internes à votre entreprise, c’est-à-dire ce le coût de votre masse salariale sur le projet et vos frais de fonctionnement. Ce qui vous permettra d’obtenir votre marge nette.

Partons du principe que les membres de votre équipe ont consacré 20 jours à la création de ce site internet. Chacun de ces jours vous coûtent 350€.

Le calcul de votre marge nette sera le suivant :

exemple-calcul-marge-nette

Vous aurez donc gagné 5 500€ sur votre projet soit un taux de marge de 36%.

⚠️ Outre cet exemple, il arrive que vos salariés n’aient pas forcément tous le même coût horaire ou coût journalier. C’est une chose qu’il faudra garder à l’esprit lorsque vous effectuerez le calcul de votre marge nette.

✏️ À noter : Une mauvaise marge nette signifie que soit vous n’avez pas vendu le projet assez cher, soit vous avez passé plus de temps que prévu sur le projet. Il sera alors important de remettre en question soit les taux journaliers pratiqués, soit le chiffrage initial du projet.

L’importance de suivre votre marge brute et votre marge nette

Maintenant que vous êtes convaincus de l’intérêt et de l’importance de suivre les marges pour vos différents projets, sachez qu’il peut aussi être intéressant d’analyser vos marges par client et par domaine d’activité de l’entreprise. Comme pour le suivi de vos marges par projets, cela vous permettra de prendre les bonnes décisions et piloter votre business de façon optimale.

1. Le suivi des marges brute et nette par client

En gardant à l’œil votre marge brute et votre marge nette par client, vous serez en mesure de vous dire si un client est globalement rentable, ou non. Cette analyse vient en complément de celle réalisée par projet.

En effet, il est possible d’avoir un projet avec un client où vous allez perdre de l’argent, mais à côté vous avez deux autres projets pour le même client qui vous permettent de compenser. En prenant l’ensemble des projets de ce client, vous vous rendrez compte s’il faut le considérer comme un client rentable ou non. Pratique pour comparer rapidement vos différents clients.

Au niveau des calculs, ce sont les mêmes que ci-dessus, à la différence que vous devez prendre en compte TOUS les projets de votre client.

2. Le suivi des marges brute et nette par domaine d’activité

Il est également utile de suivre votre marge brute et votre marge nette par domaine d’activité. Pourquoi ? C’est une bonne façon de comparer les différents domaines d’activité de votre entreprise et de constater si un pôle précis a un taux de marge qui correspond à votre besoin.

Par exemple, vous avez deux pôles au sein de votre entreprise : un pôle web qui réalise des sites internes et un pôle conseil, qui lui s’occupe de la stratégie. Si vous souhaitez connaitre le pôle le plus rentable, il vous suffit de faire la moyenne des marges des projets de chaque pôle et les comparer.

Les résultats obtenus vous permettront de faire le choix qui s’impose, continuer ou arrêter un certain type de projet, d’activité, vous séparer d’une partie de votre portefeuille clients, etc.

Quand analyser vos marges projet ?

Il reste important de surveiller vos taux de marge régulièrement tout au long de votre projet. Cela vous permettra d’éviter de rencontrer une situation critique au niveau du projet, et éventuellement de négocier avec vos clients des ajustements du périmètre ou du budget projet.

Analyser votre marge en fin de projet est l’occasion de comprendre ce qui s’est bien ou mal passé, durant le projet. Ce qui est l’occasion de mieux vendre ou reproduire les bonnes pratiques sur les prochains projets.

Faire en sorte d’analyser 1 à 2 fois par an votre portefeuille clients et vos domaines d’activité pourra vous permettre d’orienter votre activité sur les clients ou les activités les plus rentables, et ainsi développer sainement votre société.

Barres de progression - Gryzzly

On vous l’accorde, jongler avec les chiffres n’est pas toujours une partie de plaisir. Mais vous disposez dorénavant de toutes les informations pour calculer votre marge brute et votre marge nette, afin d’assurer la rentabilité de vos projets 😉

💡 Néanmoins, sachez qu’il existe des outils qui permettent de simplifier cette tâche fastidieuse. Oui, oui, ce n’est pas une blague. Croyez-nous, c’est bien pratique !

Et vous avez de la chance, car chez Gryzzly nous avons développé une solution qui permet de suivre la consommation de vos budgets clients et leur rentabilité en temps réel 🐻

🎁 Cerise sur le gâteau l’application contient des fonctions de calcul de marges nettes et de marges brutes pour vos projets, vos clients et vos domaines d’activité.

✨ Découvrez notre Gryzzly et laissez-vous tenter par un essai gratuit.

Le meilleur de l'optimisation du temps, de la rentabilité et du suivi de projet

Abonnez-vous et recevez notre newsletter mensuelle dans votre inbox.

Gryzzly vous aide à saisir vos temps

Simplifiez le suivi de rentabilité sur vos projets

  • ©Gryzzly - 2020